Le portage physiologique pour les bébés

La colonne vertébrale et les hanches du nouveau-né sont encore immatures à la naissance. Il est important de veiller aux positions de bébé et en particulier lors des périodes de portage. Voyons de quoi il s’agit lorsque l’on parle de « portage physiologique ».

Particularités du nouveau-né

A la naissance, le dos de bébé est bien arrondi. Sa colonne forme une cyphose totale (en forme de C). Il s’agit de la même position qu’il avait dans le ventre de la maman pour pouvoir s’adapter à la forme de l’utérus. C’est une position qui est adaptée au nouveau-né car elle diminue les pressions sur les vertèbres et les disques inter-vertébraux, son tonus musculaire étant très faible.

La posture du bébé va progressivement évoluer au cours des mois et de ses expérimentations. Lorsqu’il va commencer à tenir sur le ventre, il va relever sa tête. Cela va contribuer à l’apparition de sa lordose cervicale (la courbure de son cou va s’inverser). Quand il va se retourner, ramper, marcher à quatre pattes cela va atténuer sa cyphose dorsale. Et enfin lorsque bébé va se tenir debout et commencer à marcher il va développer sa lordose lombaire.

Ces informations permettent de comprendre pourquoi la positon de portage ne sera pas la même chez un nouveau-né et chez un petit de plusieurs mois. Il est important de respecter le stade de développement de l’enfant quand on le porte et d’employer le matériel adéquat.

La deuxième particularité importante du tout petit concerne l’articulation de la hanche. Elle se compose de la tête fémorale qui est ronde et du cotyle qui est creux. Ce sont les forces qu’exerce la tête fémorale sur le cotyle qui va permettre à ce dernier de se creuser de plus en plus afin d’apporter une meilleure stabilité. Les premiers mois le bébé est essentiellement positionné sur le dos, ce qui n’exerce pas de pressions sur l’articulation de la hanche. C’est pourquoi lors des périodes de portage il est important d’essayer d’en créer grâce à la position accroupie ou « grenouille ».

Le portage physiologique

Les avantages

Le portage a tout d’abord de très nombreux avantages:

  • C’est plutôt très pratique! Quelque soit l’endroit vous pouvez y aller avec un porte bébé (contrairement à la poussette). Vous avez également les mains libres pour faire tout un tas d’autres choses, ce qui n’est pas forcément le cas quand on a bébé dans les bras.
  • C’est sécurisant pour le nouveau-né et cela renforce le lien parent/enfant.
  • Grâce à son côté sécuritaire le portage aide à calmer les pleurs.
  • Il a tendance à calmer les coliques et les régurgitations grâce à la verticalité de la position.
  • Il stimule le développement des muscles du cou et évite le contact de la tête avec une surface plane/dure. Ces deux éléments sont très importants dans la prévention des plagiocéphalies (tête plate).
  • Cela permet au bébé d’être dans une position agréable de relâchement et de détente et aux parents d’avoir bébé tout contre eux juste à « hauteur de bisous ».
position physiologique vs non physiologique

La position non physiologique:

  • Le bébé est porté sur ses organes génitaux, ses jambes sont suspendues dans le vide.
  • Son dos est droit, toutes les forces s’exercent en un même point sur la colonne.
  • Ses bras sont écartés, il ne peut pas rapprocher ses mains.
  • Pour le porteur: le poids du bébé est seulement réparti par deux bretelles sur les épaules sans maintien abdominal.

La position physiologique:

  • Le dos du bébé est arrondi, son poids et les forces de gravité sont réparties sur l’ensemble de la colonne. Cela respecte l’immaturité de la colonne et la cyphose physiologique.
  • Ses genoux sont fléchis et sont plus hauts que ses hanches.
  • Jusqu’à trois mois, le bébé peut être en position « grenouille » c’est à dire que ses pieds sont regroupés sur le ventre du porteur. Cela préserve ses hanches et les pressions aident la tête fémorale à creuser le cotyle.
  • Pour le porteur: le poids du bébé est réparti sur les épaules, le dos mais aussi les hanches grâce à une ceinture qui passe à ce niveau.

NB: Veillez toujours à ce que le nez et la bouche du bébé soient dégagés, que sa tête soit à l’extérieur et visible, que ses extrémités soient protégées (du froid ou du soleil) et que le porte-bébé ne soit pas trop serré.

Matériel de portage physiologique

Il existe différents types de porte-bébés physiologiques, à vous de trouver celui qui vous correspond le mieux:

  • L’écharpe de portage: Il en existe différents types (tressées, en stretch..), de plusieurs longueurs, permettant différents types de nouages et le port de bébé sur le ventre, le dos ou le côté. Les nouages peuvent être compliqués donc n’hésitez pas à vous rapprocher d’une monitrice de portage afin de prendre quelques cours pour les débuts.
  • Le sling: Il s’agit d’une bande de tissu que l’on ajuste sur soi en « bandoulière ». Le portage est asymétrique sur la hanche du porteur. Il est plutôt à privilégier pour des trajets courts car assez fatiguant pour le porteur. Pensez à alterner le côté de portage.
  • Le mei-taï: C’est un mix entre l’écharpe et le porte-bébé préformé. La bande de tissu devant est fixe avec 4 attaches à nouer soi même. Ils ne sont pas tous adaptés dès la naissance donc demandez conseil avant achat.
  • Le porte-bébé préformé: Il s’agit d’une bande de tissu fixe avec des lanières à clipser. Ce sont les plus simples à utiliser car il n’y a aucun nouage à réaliser. Attention une fois encore ils ne sont pas tous adaptés dès la naissance, donc pensez à demander conseil.
Faire attention à soi

Il est important de savoir que le portage peut être fatiguant. Même si le fait de porter le bébé contre soi permet de ne pas trop décaler son centre de gravité vers l’avant, il n’est pas impossible de ressentir des douleurs au dos, au cou ou dans les épaules par exemple.

Chez la maman, le corps vient de subir de nombreux changements avec la grossesse et l’accouchement. Le périnée, la sangle abdominale voire l’ensemble de la musculature est plus faible ce qui peut favoriser l’apparition de douleurs. Pensez à faire des pauses si vous sentez que votre corps faiblit (ceci n’est pas valable que pour le portage d’ailleurs!).

Un appui sur l’abdomen va avoir tendance à pousser les viscères sur le périnée. Privilégiez un nouage bien bas sur les hanches et qui permet de porter bébé assez haut.

Lien entre portage physiologique et ostéopathie

L’ostéopathie a une action sur les tensions qui peuvent gêner bébé dans son développement et être génératrices de troubles (régurgitations, rotation de tête privilégiée, plagiocéphalie…). Pour que les séances soient efficaces et que les effets s’inscrivent dans le temps, il est nécessaire de réaliser le travail de façon conjointe avec les parents. C’est vous parents, qui avez votre petit bout le plus souvent avec vous. Il est donc important que le parent ait une démarche active dans le traitement mis en place. Le portage en fait partie tout comme la motricité libre et le positionnement.

Le portage peut également être un signe d’alerte à consulter un pédiatre et/ou un ostéopathe. En effet, si vous remarquez que votre enfant est inconfortable dans cette position, qu’il a toujours la tête tournée du même côté ou l’ensemble du corps dans une position de « virgule », il peut être intéressant de consulter un ostéopathe. Une prise en charge rapide permet d’améliorer le confort du bébé et du porteur.

Enfin, une pointe dans le dos, une douleur à l’épaule, une sensation d’oppression lors du portage sont autant d’éléments d’alerte pour vous faire consulter un ostéopathe en tant que porteur. Pour porter et élever son enfant il est nécessaire d’être dans les meilleures conditions possibles. Donc pensez à vous!

S’il vous reste des questions sur le portage n’hésitez pas à contacter votre ostéopathe à Muret.