Impacts de l’ostéopathie sur les troubles de l’allaitement

L’allaitement maternel n’est pas toujours facile à mettre en place. S’il est certes très recommandé, il peut parfois être difficile de trouver les bons gestes, les bonnes positions et bébé peut avoir des difficultés à téter. Certaines contraintes liées à la grossesse et l’accouchement peuvent parfois se rajouter et contraindre à un renoncement de l’allaitement. Alors avant d’envisager cette option sachez que grâce à des séances d’ostéopathie l’allaitement peut être grandement facilité.

Retour sur l’allaitement

Tout d’abord il faut savoir que l’allaitement maternel est idéal pour le développement de bébé. Il renforce son système immunitaire et le protège plus efficacement contre développement par de certaines maladies (infections gastro-intestinales, rhinites, bronchiolites, allergies..). Le lait maternel contient les bonnes proportions de glucides, protéines, lipides, vitamines et minéraux nécessaires à sa croissance. De plus il l’apprécie et le digère facilement.

Lorsque vous allaitez vous renforcez votre lien privilégié avec bébé grâce au contact physique et visuel. Chez vous l’allaitement permet également une récupération plus rapide en post-partum (après l’accouchement). Donc si vous en avez l’envie n’hésitez surtout pas à allaiter votre bébé !

La succion

C’est de la succion de bébé que dépend la réussite de l’allaitement. Il est très rare qu’une femme ne puisse véritablement pas allaiter. Par contre un nourrisson qui a une succion inadéquate est beaucoup plus fréquent. C’est la succion qui stimule la production de lait chez la mère. Donc si un bébé a du mal à téter, la production est moins importante et on entre dans “un cercle vicieux”.

Cette succion peut dans un premier temps être rendue difficile par la position d’allaitement. Pour un allaitement réussi la maman doit être confortablement installée, les épaules et le dos bien relâchés. Votre bébé doit être face au sein à hauteur du mamelon (il ne doit pas avoir à tourner la tête). On considère qu’il faudrait respecter une ligne droite imaginaire passant par oreille/épaule/hanche de bébé. Ensuite amenez bébé au sein (et non l’inverse) et proposez lui le mamelon entre la bouche et le nez. Cela l’oblige à exercer une petite extension de la tête nécessaire à une bonne succion (et dégage son nez pour qu’il puisse bien respirer).

Votre enfant doit pouvoir ouvrir la bouche en grand pour prendre le mamelon et une partie de l’aréole (zone autour du mamelon). Sa langue doit pouvoir avancer suffisamment pour que la force de tétée idéale. Si ces éléments sont difficiles à réaliser par votre bébé alors que l’installation est bonne, c’est peut être que des tensions s’exercent chez lui et le gênent à réaliser les mouvement corrects. Ces dysfonctionnements peuvent être occasionnés par une grossesse ou un accouchement compliqué (contractions prématurées, forceps, spatules, césarienne..). C’est dans ce cadre qu’un ostéopathe va pouvoir intervenir.

NB: Si le frein de la langue (petit bout de peau sous la langue) est trop court il peut gêner l’avancée de celle-ci et empêcher une succion efficace. Généralement cela est repéré très rapidement à la maternité. Une petite intervention pour couper le frein permet d’améliorer la qualité de la tétée.

Ostéopathie et allaitement

La grossesse et l’accouchement sont deux événements assez contraignants pour votre bébé. En fonction de sa position dans votre ventre, de vos propres tensions puis du déroulement de l’accouchement (césarienne, utilisation de matériel obstétrical, cordon autour du cou, etc..) il a pu accumuler de premières tensions malgré son jeune âge. Ces tensions peuvent s’exercer sur l’ensemble du corps et donc sur le crâne.

Si par exemple votre nouveau-né a du mal à ouvrir la bouche, à tirer la langue ou tourne la tête tout le temps du même côté cela peut s’expliquer par de petits dysfonctionnements sur son corps.

Une consultation en ostéopathie pédiatrique se déroule toujours dans la douceur grâce à de petites pressions sur le corps. On ne fait jamais “craquer” un bébé. L’ostéopathe commence toujours par vous poser des questions sur le déroulement de votre grossesse, votre accouchement et sur les premiers jours de vie de bébé. Ensuite il fait un bilan de tout le corps afin de repérer les zones en tension.

Dans le cadre d’une prise en charge pour un allaitement, votre ostéopathe à Muret portera une attention particulière sur la base du crâne, le palais, le maxillaire (arcade supérieure pour les dents) et l’ensemble de l’articulation temporo-mandibulaire (mâchoire). Cela dans le but de libérer toutes les zones qui viennent gêner la succion de votre bébé. Certaines techniques pourront être réalisées pendant la tétée dans certains cas.

Si en apparence votre bébé tète bien mais que vous ressentez des douleurs lors de l’allaitement ou que vous avez des crevasses il y a de grandes chances pour que sa succion ne soit pas idéale. C’est également l’occasion de l’emmener faire un petit bilan ostéopathique.

L’ostéopathie peut vraiment vous permettre de ne pas mettre fin à un allaitement. Si vous avez la moindre question votre ostéopathe est là pour y répondre. Il vous donnera des conseils en fin de chaque consultation. Mais vous pouvez également vous rapprocher d’une conseillère en allaitement si celui-ci est vraiment trop difficile.