Pourquoi est-il important que votre enfant marche à quatre pattes?

En rampant, en glissant sur les fesses ou à quatre pattes, votre enfant trouvera toujours une façon de se déplacer avant de marcher. Mais on remarque de plus en plus que l’étape du quatre pattes est laissée de côté par les bébés. Le développement moteur et cognitif sont liés, c’est pourquoi certaines études ont montré que sauter l’étape du quatre pattes peut avoir un impact par la suite sur les apprentissages.

Qu’apporte l’étape du quatre pattes à bébé?

En tant que parents on a tendance à être fiers et heureux que notre enfant soit en “avance” et attaque directement la marche. Mais il faut savoir que le 4 pattes est une étape importante dans le développement de bébé. En effet il va stimuler l’ensemble de ses sens et sa coordination.

Sur le plan physique:

Marcher à quatre pattes va stimuler la motricité et les habiletés de bébé. C’est un geste asymétrique qui va activer sa coordination entre membres supérieurs et inférieurs, mais aussi son équilibre et sa force. Par la suite cela va faciliter l’acquisition de certains mouvements comme la course, les sauts, les lancers de balles ou l’écriture par exemple. Grâce au renforcement de son tonus musculaire et de sa stabilité, cela rendra plus facile la marche. Même si en passant par le quatre pattes votre enfant marche plus tard, lorsqu’il se mettre debout sa démarche sera plus stable et aisée qu’un enfant qui n’est pas passé par cette étape.

Sur le plan spatial:

Quand votre bébé rampe ou marche à quatre pattes il découvre petit à petit la notion de distance, d’éloignement, de déplacement (d’un point A à un point B). Cela développe aussi son “sens de l’orientation”. Grâce aux objets qui l’entourent ou qui se situent sur son passage il va devoir apprendre à gérer les obstacles sur son chemin. Il va découvrir que certains objets peuvent être déplacés, surmontés en passant dessus et que d’autres devront être contournés. Il devra donc faire des choix. Ces nouvelles compétences vont développer sa représentation de l’espace et sa réflexion. Cela lui sera d’une grande utilité pour la résolution de certains problèmes dans la vie quotidienne ou à l’école par la suite.

Sur le plan visuel:

Lorsque qu’un enfant apprend à se déplacer cela l’oblige à évaluer les distances par rapport à son point d’arrivée et aux objets qui l’entourent. Il doit balayer du regard l’ensemble de son espace afin d’établir la stratégie à adopter. Lorsqu’il atteint un objet il doit se concentrer sur son propre corps et ses mains afin d’atteindre ou attraper celui-ci de façon optimale. Cela oblige une coordination entre son regard et sa gestuelle qui lui sera bénéfique en grandissant pour attraper des objets en mouvement ou conduire par exemple.

Comment aider bébé à marcher à quatre pattes?

Dans un premier temps il faut habituer bébé à être sur le ventre. Tout petit vous pouvez le placer sur votre ventre et quelques secondes  sur le ventre quand vous le changez. Cela doit toujours être réalisé sur de courtes périodes et sous votre surveillance. Puis augmentez le temps progressivement. Cela va l’obliger à relever la tête et donc stimuler le tonus de son cou et son dos. Dans cette position il va pouvoir essayer d’attraper les objets autour de lui et si ceux-ci sont trop loin commencer à ramper. Il pourra également amorcer les retournements dos/ventre et ventre/dos.

Pour rendre les choses un peu plus difficiles positionnez les objets qu’il apprécie un petit peu trop loin. La volonté d’attraper l’objet le poussera très certainement à trouver une solution pour se déplacer jusqu’à lui.

Enfin avec les enfants l’imitation fonctionne plutôt bien. Vous pouvez vous amuser à marcher à quatre pattes autour de lui pour lui donner l’idée de le faire. Et ensuite pour renforcer cette marche n’hésitez pas à mettre des objets (coussins par exemple) sur son chemin pour renforcer son équilibre et sa posture.

L’ostéopathie comme aide au quatre pattes

Si votre bébé a des difficultés à se retourner dos/ventre ou ventre/dos puis à ramper ou marcher à quatre pattes c’est peut être que certaines tensions le gênent dans son corps. En effet que ce soit pendant la grossesse puis lors de l’accouchement, le corps de votre bébé peut être mis à rude épreuve et certaines dysfonctions peuvent s’installer. Si celles-ci se mettent en place au niveau du bassin, des hanches ou de la colonne vertébrale, elles peuvent gêner la mobilité de ces zones. Cela pourra particulièrement être le cas lors de naissance en siège. Si une tension dérange bébé il ne va bien-sûr pas solliciter la zone en faisant du quatre pattes.

Votre ostéopathe à Muret grâce à des manipulations douces va effectuer un bilan de l’ensemble du corps de votre enfant afin de vérifier qu’aucune tension ne vient le gêner. Il pourra ensuite ramper sans contraintes.

NB: Malgré le lien entre développement moteur et cognitif, ce n’est pas parce qu’un enfant n’est pas passé par le stade 4 pattes qu’il aura forcément un retard des apprentissages. Toutefois grâce à des recherches il a été montré que des enfants qui ont sauté plusieurs étapes du développement moteur (retournement, reptation, 4 pattes..) développent plus facilement ces troubles.